Ostéopathie pédiatrique et grossesse

L’ostéopathie est particulièrement adaptée pour le traitement des bébés et des enfants. Elle est notamment conseillée pour les affections suivantes:

Chez le bébé

© Photobac/Shutterstock

  • coliques
  • régurgitations
  • constipation
  • problème de déglutition ou de succion
  • problème de pleurs ou d’irritabilité
  • torticolis du nouveau-né
  • asymétrie cranienne (plagiocéphalie)

Chez l’enfant

© Romrodphoto/Shutterstock

 

  • maux de ventre
  • trouble de la digestion
  • maux de tête
  • otites à répétitions
  • apparition de déviation de la colonne vertébrale (scoliose)
  • affections orthodontiques
  • chutes ou accidents importants (afin de prévenir l’apparition d’éventuels troubles fonctionnels)

L’ostéopathie durant la grossessse

© Leolintang/Shutterstock

Le but du traitement ostéopathique est de  diminuer les douleurs et sentiments d’inconfort liés aux modifications physiologiques au cours de la grossesse et de préparer au mieux le corps pour l’accouchement.
Des motifs tels que lombalgie, sciatalgie, cruralgie, douleurs pubiennes et coccygiennes, nausées, maux de tête ou encore troubles circulatoires sont des indications de choix pour une prise en charge ostéopathique.

Il faut toutefois souligner qu’un traitement ostéopathique ne se substitue pas au suivi obstétrical conventionnel et à la préparation à l’accouchement prévue par les sages-femmes.

L’ostéopathie après la grossesse

Il est conseillé de consulter un ostéopathe après l’accouchement, surtout en cas d’ accouchement difficile. Les séances d’ostéopathie vont permettre la restauration de la mécanique normale du dos, du bassin et des organes en rapport avec l’engagement et la descente du bébé durant l’accouchement.
Ainsi certains troubles fonctionnels (d’origine mécanique) tels que douleurs lombo-pelviennes , douleurs coccygiennes, douleurs lors des rapports ou même apparition d’incontinence sont de bonnes raisons de consulter un ostéopathe.